La vape m’a libéré !

De la clope à la vape…

  J’ai commencé à fumer pour « m’intégrer », pour « faire comme tout l’monde et impressionner une fille », à une époque (1975) où on pouvait entendre « fume, tu s’ras un homme », une époque où l’Armée Française nous fournissait le tabac gratos.

Fin 2010, un copain de boulot m’a dit textuellement: « Arrête cette merde et essaie ça ». J’ai suivi son conseil. Qu’il repose en paix, il n’est plus de ce monde et je me souviendrai de lui toute ma vie. Sans lui, je n’aurais jamais eu le déclic « Vape » (improprement appelée Cigarette électronique), et je continuerais à m’empoisonner.

C’était une « EdSylver » (pardon pour la pub, c’est juste pour situer le produit), une fausse t’ite clope qui s’allumait rouge ou bleu au bout quand on tirait dessus. Vendue en pharmacie, fausse cigarette/accus rechargeables et faux-filtres remplis d’une bourre imbibée de liquide aromatisé tabac en 3 teneurs nicotine au choix. J’ai testé, je suis devenu « bi » selon les moments de la journée (vapofumeur pour les puristes), mais contrairement à ce que disait la pub, les faux-filtres ne duraient qu’une matinée, et je rinçais une batterie en 2 heures.

Après avoir tenté d’autres modèles qui fuyaient comme un panier (j’en avais plein les doigts, les poches, la bouche …), j’ai testé des modèles plus « performants » … avec batteries dignes de ce nom, des réservoirs « re-remplissables », une superbe pipe, des liquides Vape qui venaient un peu d’on ne sait où au début, pour finir aujourd’hui avec du matériel fiable, que je reconstruis moi-même en grande majorité, et des liquides DIY (do it yourself) avec des produits certifiés USP.

Je suis passé de 18,80€ (2 paquets de 30 à 9,40€, on était deux) à … 55 centimes par jour pour deux personnes, hors matériel. Ce qui faisait en budget clope …? 6862,00 € par an … Ça calme, hein?

Essai de la Vape « parce-que-c’était-nouveau » en février 2011, adopté définitivement le 5 mai 2012, « en dépit de mon plein gré ».

Et depuis de 5 mai 2012, grâce à la Vape et à mon collègue de boulot, c’est la LIBERATION.

Que des bénéfices !

– Plus de tabagisme passif.

– Sans odeur particulière pour une grande majorité de liquides Vape.

– Grande variété de liquides et de saveurs différentes.

– Plus d’haleine de poney.

– Plus d’odeur de gymnase dans la voiture/maison.

– Plus de fringues qui puent le tabac froid.

– Je garde le plaisir du « geste de faire mes volutes » sans me détruire la santé ni celle des autres. Ce fameux « geste de séduction » dont « l’exemplarité » a effectivement « séduit » mon épouse, mon fils et bon nombre d’autres fumeurs de mes amis … et qui signe effectivement mon « appartenance à un groupe », celui des « ex-fumeurs ».

– Je ne me jaunis plus les doigts ni les dents avec les goudrons.

– Avec l’assentiment ce ceux qui m’entourent, je vape sans être obligé de sortir de table ou de réunion (comme le ferait le « junkie » de base que j’étais naguère pour aller fumer dehors), je reste avec mes amis.

– Pour ceux qui m’entourent et moi-même, terminé le monoxyde de carbone, les particules fines, les goudrons et les 4000 autres saloperies présentes dans les clopes qui sont responsables des maladies cardio-vasculaires, des maladies respiratoires et des cancers, et surtout des 100 millions de décès depuis que le tabac existe et qui à lui seul, a fait plus de morts que toutes les guerres et les catastrophes naturelles réunies. La « diabolique » nicotine n’y est pour rien. Si elle était nocive, elle ne serait pas vendue en patchs/gommes/spray/vapos en pharmacie comme médicament de sevrage. Et utilisée comme elle l’est dans la Vape, elle est moins dangereuse qu’un berlingot souple de Javel concentrée présent dans les rayons de supermarchés et à la portée de n’importe quelle gamin sans surveillance voulant se faire les dents sur un produit de consommation courante pendant que papa/maman regardent ailleurs.

– On redécouvre les odeurs et les goûts oubliés de plein de choses.

– Plus d’essoufflement.

– J’ai gagné 22 secondes en apnée libre, à un âge où cette courbe de performance devrait s’inverser.

– Je ne tousse plus comme un perdu le matin au réveil.

– Je peux choisir mon dosage de nicotine et le faire baisser petit à petit … ou pas.

– Je ne cherche plus comme avant un cendrier d’un air inquiet quand j’arrivais quelque part avec une clope allumée.

– Et même si tout le monde s’en fout, je ne balance plus un mégot par terre …

Dernier point: Je viens de recompter ce matin, sur 105 fumeurs de mon entourage général, 92 se sont mis à la Vape et 77 déclarent avoir définitivement arrêté la clope, dont 49 là où je travaille.
You know what? Moi content.

Titan Micheau

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tweetez
Partagez
Partagez20