Good news ! Exit fake-news !

Après les vapeurs caniculaires de l’été, l’automne arrive avec des mises au point optimistes. En effet, les accusations gravissimes contre l’usage de la cigarette électronique se délitent et font place à la vérité : la e-cigarette n’a tué personne ! Vapoter n’est pas nocif, bien au contraire ! (Bon, ça, nous vapoteurs, on le savait déjà !).

Décès aux States

Je ne vais pas lister les fake-news récentes, on les a assez vu ; ne remuons pas le couteau dans la plaie ! Mais prenons le cas de la dernière en date où la vape aurait causé le décès de vapoteurs aux États-Unis. Nous avons la confirmation – en avait-on besoin – que ce n’est pas l’outil qui est en cause mais l’usage. Enfin, le mésusage, précisément.

En effet, les victimes ont toutes acheté des liquides de manière illégale donc sans contrôle sanitaire. Ceux-ci contenaient un composé huileux de cannabis et d’acétate1 de vitamine E. Sous cette forme huileuse, on la retrouve, sans danger, dans les cosmétiques, l’alimentaire et les médicaments.

Rappelons au passage que ce ne sont ni le cannabis en soi, ni la vitamine E, les responsables de ces drames.  La cause est très simple, et même basique : un produit huileux quel qu’il soit ne doit pas être inhalé ! Les poumons n’aiment pas ça du tout et cela peut entraîner une insuffisance respiratoire létale.  

Lire les article de Ouest-France et du Vaping Post.

La vape est (toujours) un outil de réduction du risque tabagique efficace.

Santé Publique France l’a encore démontré dans un rapport début juillet. Cette information n’a pas été relayée comme il se doit par les médias : les fake-news, c’est plus vendeur !

Lire l’article sur ce rapport de Sébastien Béziau de Vap’you.

Comme on le constatait déjà en 2018, dans ce post de Vapolitique, on comprend que des enjeux politiques et financiers freinent la reconnaissance de la vape en tant que méthode d’arrêt du tabac fumé.

C’est tellement facile de décrédibiliser, de dénigrer, de semer le doute. L’argent prime sur la santé.

Pourtant des études existent et prouvent l’innocuité de la vape, même sur le long terme. Le site Oneshotmedia vient de relayer une étude récente allemande, de 2017, elle-aussi passée inaperçue.

Le Royaume-Uni prône l’arrêt du tabac via la vape. Le gouvernement anglais a osé mettre les données à plat et a conclu par une campagne sanitaire de grande ampleur, qui porte ses fruits. Allez faire un tour à Londres et vous comprendrez ! Le résultat est sans appel !

Qu’attend la France pour réagir ? Un nouveau scandale ? 

1 L’acétate est le nom chimique de la molécule.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

VOUS NE FUMEZ PLUS ! ?

 

Et si vous partagiez votre expérience ?

Demandez une publication de votre témoignage.

 

Il est précieux pour les personnes qui ont déjà arrêté de fumer afin de préserver leur motivation et il aide les futur.e.s défumeurs-euses à choisir leur nouvelle vie. 

 

     Merci pour eux-elles !